Tenue victorienne: Spécificité niveau doublure / Victorian Outfit: Something specific about lining

Publié le 17 Mai 2016

Détails de l'intérieur d'un haut de soirée datant de 1830/ Details of the interior of an evening bodice from 1830

Détails de l'intérieur d'un haut de soirée datant de 1830/ Details of the interior of an evening bodice from 1830

Bonjour Lecteur!

Ce soir je vais m'attarder sur un détails qui m'a semblé important dans le projet dont il est question ici: la doublure!

Les doublures de nos tenues modernes sont parfaites, souvent elles épousent le vêtement en lui-même avec pour ainsi dire le même patron. De plus, aucune marges de coutures apparentes! C'est toujours niquel!

Il n'en a pas toujours été comme ça!

Au 19ème siècle la doublure n'était pas faite pour être vue, ni pour être jolie, elle était là pour renforcer le tissus extérieur et c'était déjà bien!

Bon je t'entends déjà dire "les jupons non plus ne sont pas prévus pour être vus pourtant ils sont tout décorés".... Oui! Oui c'est pas faux! C'est même très vrai mais autant certaines pièces cachées étaient lourdement décorées autant là pour le coup la doublure c'est le parent pauvre!

En gros comme en détails, si on décortique un peu les pièces d'époques (merci Pinterest... C'est de là que viennent les deux exemple qui illustrent cet article), on s’aperçoit que les pièces sont doublées une à une, coupées dans le même patron qu'il s'agisse du tissus visible ou de la doublure et que les marges de coutures sont visibles sur l'intérieur du vêtement.

Je précise que ce détails n'est pas vraiment typique du 19ème siècle, on retrouve ce type de construction sur des pièces antérieures!

Alors oui c'est pas forcément joli mais ça a un côté pratique!

En cas de changement de taille léger il est nettement plus facile de lâcher la couture puis de l'ajuster aux nouvelles formes de la porteuse de la tenue!

J'aime assez l'idée de coller à la réalité historique et je ne fais pas de mystères, j'ai opté pour cette méthode de montage pour ma tenue!

Bonne soirée Lecteur!

Bise!

***

Hello Reader!

Tonight I will focus on a thing that seemed important in the project in question here: the lining!

The linings of our modern outfits are perfect, they often espouse the garment itself with virtually the same pattern. Furthermore, no margins visible inside! It's always well done and perfect!

It was not always like that!

In the 19th century the lining was not made to be seen or to be pretty, it was there to strengthen the external fabric and that was good enough!

Well I can already hear you say "petticoats either are not intended to be seen but they are all decorated" .... Yes! Yes it is true! This is very true but even if some hidden parts were heavily decorated some others not and the lining is the poor into this story!

Basically or in detail, if welook a bit on the perio pieces remaining into museum (thank you Pinterest ... This is where comes the two example illustrating this article), we see that the pieces are lined one by one , cut in the same pattern however it was the good fabric or the lining fabric and that the stitching margins are visible on the inside of the garment.

This detail is not really typical of the 19th century, we find this type of building on previous eras!

So yes it is not always pretty but it has a practical side!

In case of change a bit of size it is much easier to let go the seam and then adjust it to new forms of the garment owner!

I like the idea of ​​sticking with historical technique and I make no mysteries, I opted for this mounting method for my outfit!

Good evening Reader!

Kiss

Détails de l'intérieur d'un haut de journée (origine: Pinterest) / Details of the interior of a day bodice (coming from Pinterest)

Détails de l'intérieur d'un haut de journée (origine: Pinterest) / Details of the interior of a day bodice (coming from Pinterest)

Rédigé par Ekaterina

Publié dans #Victorien - Victorian

Repost 0
Commenter cet article