La journée de la femme 2016 / The international day of the woman 2016

Publié le 8 Mars 2016

Bonjour Lecteur!

Aujourd'hui tu le sais c'est la journée internationale de la femme! Tu le sais parce que la radio, la télévision, les journaux, ton fil d'actualité Facebook te l'a hurlé à la face de matin... Mais même si c'est hyper à la mode de faire des journées internationales pour tout et pour rien ça rime à rien!

Ma dernière phrase t'a peut être choquée mais si on suit la logique derrière ces journées internationales on ne devrait voir notre attention attirée sur les problèmes qu'elles soulèvent qu'au jour où on les "célèbre". Or je suis de ceux et celle qui considère que c'est pas parce que c'est la Saint Valentin qu'on ne doit s'aimer que ce jour là, je pense que la journée internationale de l'Homme c'est quasiment tout les jours dans certains pays (parce oui les pays phallocrates à 2000 % ça existe toujours faut arrêter avec les œillères ...), qu'on ne peut tricoter en public que lors de la journée internationale du tricot en public (ouais ça existe... on sait vraiment plus quoi inventer), que les violences conjugales n'ont lieu que pendant le jour contre les violences conjugales et qu'on ne doit être gentil et respectueux avec les femmes et leurs droits QUE pendant la journée de la femme!

Je ne suis visiblement pas la seule à trouver la situation hypocrite et ridicule. En me connectant se matin aux réseaux sociaux j'ai eu la "surprise" de tomber en premier sur pas moins de 4 témoignages de femmes battues, malmenées par leurs anciens conjoints, discriminées dans leurs droits et rabaissées au rang de chose voire d'objet sexuel.

Ce genre de témoignage ne devrait pas être mis en avant SURTOUT aujourd'hui, ces témoignages devraient être mis en avant AUSSI aujourd'hui; ce qui sous-entend qu'on devrait en parler plus, sensibiliser plus, en commençant dans les écoles où la culture du viol s'apprend dés le plus jeune âge (on a toutes eu un petit garçon qui s'amusait à soulever nos jupes quand on était gamine et quand on allait se plaindre auprès de la maîtresse elle nous disait que ce n'était rien, voire que c'était même NORMAL!!! Du coup 20 ans après le petit garçon a grandit et continue, personne ne lui dit rien parce que certaines choses ne changent jamais et que les comportements acquis durant l'enfance sont très durs à remplacer...).

Pareil pour les inégalités salariales, les discrimination à l'embauche, le cantonnement à certains type de poste, le fameux plafond de verre,... On en parle quand sauf quand c'est leur jour dans le calendrier??!

Alors ceux qui me connaissent personnellement vont se demander pourquoi je m'insurge. Ils vont se poser la question parce que je suis une privilégiée et que je le sais. Je m'en rends compte dés qu'il faut faire une vaisselle ou passer un coup de balai. Je m'en rends compte quand je me sens pas bien et que même si mon homme est d'humeur coquine il se contente de me serrer dans ses bras en me disant qu'il m'aime alors qu'il aurait 4 fois la force de m'imposer sa volonté. J'ai la chance, comme une minorité de femme dans le monde, d'être aimée comme je suis, respectée et soutenue par l'homme que j'aime!

Depuis que nous sommes ensemble je n'ai jamais fais le ménage seule, on se partage les tâche ménagères, on cuisine à tour de rôle selon qui a le plus d'inspiration sur le moment (mon homme fait même une super sauce à la crème infusée au thym... Une merveille!!) et on se respecte en tant qu'individus différents et donc complémentaires. Lui le grand fan de physique quantique et moi la créative qui fait "des merveilles" (selon lui) avec un simple bout de tissus et 20 cm de fil.

Je n'ai actuellement pas d'emploi mais quand j'en avais un il me soutenait quand j'étais fatiguée, lessivée, moralement à bout et au bord du burn out (parce que oui j'en ai fais un... Juste au moment où j'ai été licenciée en fait...) et je suis persuadée que le délégué syndical cher à mon cœur (ah oui, il a plein de casquettes mon homme! C'est Super-Homme! Le héros de tout les hommes! Il sait même faire à manger tout en discutant, en suivant les résultats du rugby ET en rangeant les courses!) veillera sur moi et sur mes droits et ce même si la loi ne me donne pas les mêmes droits que mes futurs collègues masculins. Lui il se battra même quand je n'aurais pas la force de le faire, quand je n'aurais plus l'envie et quand je me serais résolue a accepter ces inégalités qui jalonnent pourtant nos vies à nous, les femmes.

Savoir ça me rassure et j'avance vers mon futur en étant plus sûre de moi parce que je sais que si je trébuche il y aura toujours son épaule pas loin de moi sur laquelle je pourrais me reposer et sa main solide pour tenir la mienne et me faire redémarrer sur le grand chemin plein d'embuches de la vie.

Je suis donc consciente de ma chance! Mais je ne suis pas sourde pour autant à celles des autres et ça me touche d'autant plus que je sais que des solutions existe; qu'il existe quelques part des hommes (souvent toujours célibataires à quasiment 35 ans pour ceux que je connais) qui sont fait sur le même modèle que mon homme: engagés, respectueux, attentionnés mais... célibataires! Il est donc possible d'élever un petit garçon pour en faire un homme bien! Il est possible de changer les choses mais pour ça il faut qu'on se bouge! Il faut qu'on se batte pour nos droits, tout les jours! Parce que chaque avancée, même si elle est considérée comme acquise ne l'est pas vraiment! Besoin d'un exemple?

Des jeunes femmes afghanes à Kaboul dans les années 70! Jupes courtes, cheveux laissés libres et visibles! On dirait nous en fait!

Des jeunes femmes afghanes à Kaboul dans les années 70! Jupes courtes, cheveux laissés libres et visibles! On dirait nous en fait!

Des femmmes afghannes aujourd'hui...

Des femmmes afghannes aujourd'hui...

40 ans plus tard il ne reste rien de la liberté affichées dans les années 70! Les afghanes ont vécu un énorme retour en arrière. La raison: Leur société est une société gérée par des hommes où toutes les décisions sont prises par des hommes!

Ici les décideurs sont essentiellement masculins... Les lois favorisent encore et toujours les travailleurs masculins... La lutte pour les droits des femmes et leur respect n'est pas finie et ne sera jamais finie! C'est pas une bête journée une fois par an qui va changer les choses ou modifier les mentalités... Alors on la fête toujours cette journée des droits de la femme?

***

Hello Reader!

Today is the international day of the woman's rights! You know it because the radio tells it, and also the TV and also your social medias tells it to you but even if it's very fashionable to make international days for everything it doesnt have any means at all!

Yes my last sentence is shocking but following the logic behind these international days we must pay attention to the things only during the day we "celebrate" them. But I'm the kind of person who think that's not only on the Saint Valentin's day that you must love someone, I think also that the international Man's day is everyday in a few countries (because phallocratics countries still exist), we can only knit in public on the internation day of knitting in public (yes, it exist... trully), that violences against women happens just during the day against them and that we must be kind and respectfull with women and their rights ONLY during the international day for the women's right!

It seems that I'm not the only one thinking about the ridiculous into this situation. Connecting with the social media I see not one but four stories of women hitted, misrespected by their ex boyfriend/husband, discriminated into their rights and turnes into things or sexuel slaves.

This kind of true stories must not be pushed in front of people ONLY today, these stories must be tell to the people EVEN today: that means that we must speack more about these, making sensibilisation, beginning into schools where everything begins (we have all this memory about a little boy who have fun looking under our skirts and when we were complaining to an adult they were telling us that was nothing or worst... That was NORMAL!!! 20 years later the little silly boy is a man and he didn' change anything in it's behaviour because no one tells him it was bad).

Same thing about wages differencies, discriminations, everytime the same kind of work offers to women, the glas roof,... When are we talking about except during their international days??!

People who know me well will ask why I'm complaining about. They will asked the question because I'm lucky and I know it. I know it when it's time to wash the dishes, to cleanthe floor. I see it when I feel bad and even if my man want much more than a hug he will take me in his arms, telling me he loves me even if he have four time the strengh to force me to have what he wants; he didn't! Never! I'm lucky, like a minority of women in this world, to be loved like I am, to be respected and helped by the man I love!

Since we are together I never clean the house alone, we share the things to do, cooking together or not it depend of wich have more inspiration (my fiancé made a gorgeous sauce with cream infused with thyme! It's really delicious!) and we respect each other as a entire person, different but complementary. Him, huge fan of quantum physics and me the creative one who make "great things" (according to him) with a piece of fabric and 20 cm of wire.

I actually dont have a job but when I was having one he was supporting me, helping me when I was tired and near of burn out (I made one... just at the time I lost my job...) and I believe that the syndical fighter that I love (my man is having a few "jobs"! It's Superman! The hero of all the men! He's even able to cook a good meal, discussing something, following the rugby match DURING we tidy the fod shopping!) will look after me and my rights and he will made it even if I'm too tired to make it myself, if I dont have the envy or if I have abandon the idea to make the things better.

Knowing that makes me sure of myself and I walk to my future being sure of myself because I know that if I fel his shoulder will be near for me to rest on it and his strong hand will take mine and make me walk again on the big hard way fulle of problems that we call "Life".

I'm conscious of my luckyness! But I'm not blind to the pain of the others and I'm touched more because I know there are solutions; men on the same model than my fiancé exist (and the men like this that I know are often single): respectfull and loving but.. single! So it is possible to raise a little boy to make him a good man! It is possible to change these bad things but for that we must fight! We must everytime, everywere fight for our rights, everyday! Because every good thing, even if we think it will be forever can disapear! Need an exemple?

Young women in Kabul during the 70's! Short skirts, hair free!

Young women in Kabul during the 70's! Short skirts, hair free!

Same country... now!

Same country... now!

40 years after what's left of the freedom of the 70's? Nothing! Afghan woman have lost every freedom they were having. The reason: Their society is managed by men, for men all the decisions are taken by men!

Here it's also men who decide mainly... The laws are good to the men, less to the women... The fight for the women's right is not over and will never be over! It's not a silly international day that will change durably the minds... So still want to celebrate this international day of the women's right?

Ici les décideurs sont essentiellement masculins... Les lois favorisent encore et toujours les travailleurs masculins... La lutte pour les droits des femmes et leur respect n'est pas finie et ne sera jamais finie! C'est pas une bête journée une fois par an qui va changer les choses ou modifier les mentalités alors on la fête toujours cette journée des droits de la femme?

Rédigé par Ekaterina

Publié dans #Divers, #Reaction actualité

Repost 0
Commenter cet article