Une contehardie c'est quoi au juste? / What is a cotehardie?

Publié le 25 Août 2015

Une contehardie c'est quoi au juste? / What is a cotehardie?

Bonjour Lecteur!

Aujourd'hui on va aborder une question importante... Je parles de cotehardie dans mes articles depuis quelques semaines mais sans préciser ce que c'est (honte à moi). Je vais donc réparer cette horrible injustice!

La cotehardie est le nom donné à une robe très populaire pendant le 14 ème et le 15 ème siècle.

La particularité de cette robe est quelle est très ajustée au corps jusqu'aux hanches puis elle devient ample et dansante. Elle met grandement en valeur la silhouette féminine et pouvait se porter seule, en superposition avec une autre cote (sur pas mal d'enluminures on constate que ces dames relevaient alors le bas de la robe portée par dessus l'autre; celle-ci avait aussi souvent des manches plus courtes que l'autre portée dessous voire des manches ouvertes) ou même portée sous une robe beaucoup plus ample ou elle tenait alors le rôle de "jupon" tout en réduisant la profondeur du décolleté.

Elle comportait quasi systématiquement des ouvertures au niveau des avant-bras (jusqu’au coude) qui étaient alors soit boutonnées soit lacées, de même que le devant ou les côtés de la robe pour la fermer une fois passée. Il semble en effet évident vu le niveau d'ajustement qu'il était impossible de passer ce type de robe sans avoir quelques ouvertures de ce type (comme sur nos vêtements actuels en fait).

La cotehardie était aussi répandue parmi toutes les couches de la population. Depuis la haute noblesse jusqu'au femme de paysan. Ce qui variait était, en toute logique les matières utilisées et la présence ou non de décoration.

D'ailleurs tant qu'on parle de décoration... Parfois c'est léger, on voir une simple bande de tissus de couleur contrastante à l'ourlet et aux manches, parfois c'est une décoration ajoutée autour du biceps ou la robe est en deux couleur comme si on avait assemblé une demi robe coupée dans la longueur en plein milieu avec une autre d'une couleur totalement différente mais au 14ème siècle ils avaient aussi inventé... La robe-drapeau!

En fait ça ne s'appelle pas une robe-drapeau mais c'est bien le concept... C'est donc une cotehardie (ou un surcot porté par dessus) qui représente les armoiries de la dame qui la porte. Pratique pour identifier les gens au premier coup d'oeil!

Plus haut j'ai abordé le fait que ce type de robe peut être porté sous autre chose. Ce qui était porté variait beaucoup selon le lieu où vivait la personne qui la portait, son statut et la mode en elle-même. La pièce la plus fréquente reste le surcot à porte d'enfer (appelé ainsi car les deux grandes ouvertures sur les côtés laissent voir les courbes du corps féminin... et donc de l'enfer... Merci à l'Eglise pour ce genre de concept...) mais sont aussi porté des tenues plus couvrantes, parfois fendues pour réveler le tissus de la robe portée dessous.

Voila!

Je pense n'avoir rien oublié!

Si c'était le cas je me ferais une joie de compléter cet article!

Je laisse des enluminures illustrant mes propos en bas de l'article (avec les références quand je les ai trouvées).

Bonne journée à toi Lecteur!

Bisouuu!

***

Hello Reader!

Today I will answer toan important question ... In my articles I talk about cotehardie but did not specify what it is (shame on me). I will fix this horrible injustice!

The cotehardie is the name given to a very popular dress during the 14th and 15th century.

The particuliarity of this dress is that is adjusted to the body to the hips and then it becomes loose and dancing. It greatly enhances the feminine silhouette and could be wears alone, superimposed with another cotehardie (on a lot of illuminations we can see that these ladies show the dress worn over the another; it had often shorter sleeves that the other worn below or even open sleeves) or even wear in a much more loose robe where the cotehardie seems to be the "petticoat" and the piece reducing the depth of the neckline.

It included almost always openings at forearms (up to elbow) which were either buttoned or laced, they are also buttons or lacing along the front or sides of the dress to close it. It seems obvious that with the level of adjustment as it was impossible to pass this type of dress without some openings of this type (as on our current clothing wearing actually).

The cotehardie was also widespread among all strata of the population. Since the high nobility to peasant woman. The materials used were changing a lot and also the presence or absence of decoration.

As we talk about decorating ... Sometimes it's light, we see a single color fabrics contrasting band at the hem and sleeves, sometimes it's an added decoration around the biceps or the dressis made of two color is as if we had assembled a half dress cut in the middle with another of a totally different color, but in the 14th century they had also invented ... The flag dress!

In fact it is not called a flag-dress but that is the concept ... It is therefore a cotehardie (or surcoat worn over it) representing the armories of the woman who wears it. Convenient to identify people at first glance!

I discussed above the fact that this type of dress can be worn under something else. What was brought varied widely depending on where the person who wore it lives, status and the fashion itself. The most common piece remains the surcot with the "doors of hell "(so called because the two large openings on the sides allow to see the curves of the female body ... and therefore of Hell ... Thanks to the Church for this "wonderfull" concept ...) but are also worn over more covering outfits, sometines split to reveal the tissues of the dress worn underneath.

Here it is!

I dont think I have forgotten anything!

If that were the case I would be happy to complete this article!

I let some books illustrating at the bottom of the article (with references when I found them).


Good day to you!

Kiss!

Une paysanne / A peasant woman

Une paysanne / A peasant woman

Différents type de décorations: des motifs et des superpositions en tout genre / Differents type of decorations: patterns and overlays of all kinds

Différents type de décorations: des motifs et des superpositions en tout genre / Differents type of decorations: patterns and overlays of all kinds

Le Livre des faiz monseigneur saint Loys
Le Livre des faiz monseigneur saint Loys

Le Livre des faiz monseigneur saint Loys

Un peu de décoration ... / A bit of decoration...

Un peu de décoration ... / A bit of decoration...

Quelques bandes de tissus contrastantes ça peut suffire /  Some bands of contrasting fabric may be enough

Quelques bandes de tissus contrastantes ça peut suffire / Some bands of contrasting fabric may be enough

Là ça commence à piquer un peu les yeux... / There it began to hurt my eyes...

Là ça commence à piquer un peu les yeux... / There it began to hurt my eyes...

Tadaaaaaam!!! La cotehardie héraldique (la fameuse robe-drapeau), le but n'était clairement pas d'être discret. / Tadaaaaaam !!! The heraldic cotehardie (the famous flag-dress), the aim was clearly not to be discreet!

Tadaaaaaam!!! La cotehardie héraldique (la fameuse robe-drapeau), le but n'était clairement pas d'être discret. / Tadaaaaaam !!! The heraldic cotehardie (the famous flag-dress), the aim was clearly not to be discreet!

The Execution of St. Catherine - Belles Heures of Jean de France Duc de Berry

The Execution of St. Catherine - Belles Heures of Jean de France Duc de Berry

Livre de la Cité des dames

Livre de la Cité des dames

Pendant ce temps, en Angleterre ...  / During this time, in England...

Pendant ce temps, en Angleterre ... / During this time, in England...

C'est plus tardif (15ème) mais on comprend bien le concept / It is later (15th) but the concept is well understood

C'est plus tardif (15ème) mais on comprend bien le concept / It is later (15th) but the concept is well understood

Rédigé par Ekaterina

Publié dans #Moyen age - Middle Ages

Repost 0
Commenter cet article